Agglo et CAF s’engagent pour plus de mobilité et une meilleure qualité de vie

Agglo et CAF s’engagent pour plus de mobilité et une meilleure qualité de vie

Leurs président et directeur respectifs, Frédéric Lacas et Thierry Mathieu, ont signé ce lundi 3 décembre une convention de partenariat visant à favoriser le recours à des modes de transports alternatifs par les salariés de la CAF.

Fortement engagée dans la transition écologique en tant que « Territoire à énergie positive pour la croissance verte », l’Agglo multiplie les actions en faveur de l’environnement et des modes de déplacements « doux».

Dernier exemple en date, la signature d’une convention avec la CAF, ce 3 décembre qui acte la création d’un « Plan de mobilité ». Celui-ci permettra aux 200 agents des sites CAF du Biterrois de bénéficier d’une tarification préférentielle sur l’abonnement au réseau de transport de l’Agglo Béziers Méditerranée. La convention prévoit également une aide de 250 euros pour l’achat d’un vélo électrique.

« Ce partenariat que nous signons avec la CAF met en acte les trois piliers du développement durable : l’écologie, l’économie et le vivre-ensemble. »
  Frédéric Lacas président de l’Agglo Béziers Méditerranée

Ces trois thématiques, développées par le président de l’Agglo, sont en effet intimement liées et entrent en résonnance :
  • l’écologie : car avec des mesures concrètes comme les transports publics propres et adaptés ou encore l’aide de l’Agglo pour les salariés qui achètent des vélos à assistance électrique, il est possible de réduire les émissions de CO2 ;
  • l’économie : car les petites économies des salariés sur leurs frais de transport permettent de dégager du pouvoir d’achat, pour les entreprises ;
  • le vivre-ensemble : car prendre les transports en commun, faire du co-voiturage, c’est se relier aux autres.
Thierry Mathieu a quant à lui affiché, au nom de la CAF de l’Hérault, « sa volonté de réduire [notre] empreinte carbone ». Il faut dire que la CAF compte quelque 700 agents, dont 200 sur les sites biterrois qui seront prochainement regroupés en un seul – dans les anciens locaux de la CPAM, place Charles de Gaulle – avec 35 à 40 créations d’emplois. Un emplacement au cœur de la gare routière qui est « cohérent, en termes d’intermodalité, avec notre projet d’entreprise », a souligné le directeur de la CAF. La structure étant en pleine élaboration d’un plan de mobilité d’entreprise pour les trois années à venir.

« Cette convention répond à l’objectif de l’Agglo d’offrir plus de mobilité pour un meilleur accès à l’emploi », a renchéri Claude Allingri, vice-président communautaire délégué aux transports et aux déplacements. Et Frédéric Lacas de conclure : « En travaillant groupé et de façon concertée, on peut faire aboutir des projets. Et maintenir, aussi, l’emploi sur le Biterrois, comme nous l’avons fait pour la CPAM, EDF EN ou l’Urssaf. »
Transports et Mobilitécafdeveloppementdurableenvironnementmobilite