Alignan-du-vent : Le vent en poupe

Alignan-du-vent : Le vent en poupe

« Le vent l’emportera, tout disparaîtra même… le vent nous portera. » Noir Désir, au temps de sa superbe, composait une chanson qui siérait parfaitement à la commune dont Régis Vidal est maire, Alignan-du-Vent. Pourtant, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas parce que le vent est chez lui à Alignan que le village s’appelle ainsi. C’est dû au fait qu’il y avait un moulin (à vent) dans la commune. Tout simplement. C’est ainsi que Alinian (baptisé ainsi en 1060) devint Allinha del Ven en 1425 pour finir en Alignan-du-Vent en 1571. Pour ne plus jamais en changer, malgré quelques vents contraires (de manière assez incompréhensible, Alignan-du-Vent a été aussi identifiée sous la variante Alignant en 1709). C’est le 1er janvier 2017 dernier que, comme poussée par un vent dans le dos, la commune est entrée dans l’Agglo, devenant ainsi le 13e plus grand village en termes d’habitants (1730) et le 6e en termes de taille (17,3km²) sur les 17 membres présents.

Tourismeagglobaladepatrimoinepetiteshistoiresterritoire