Bassan : les mange-crapauds

Bassan : les mange-crapauds

Bassan conserve le charme des bourgades languedociennes.

Ici, ce sont les vignerons qui modèlent les paysages de garrigues, pins et vignes et font de ce lieu un endroit unique. En flânant à travers les ruelles de ce village, le visiteur découvre la promenade ombragée de platanes et les façades en pierre. Les marques de l’histoire se révèlent peu à peu : des remparts du XIIIe siècle, un château XVIIe, l’église Saint-Pierre aux liens sans doute du Xe. Particulier, le village l’est aussi grâce à son animal totémique : le crapaud. La légende prétend que deux Bassanais s’en sont allés tester une charrue au domaine de Coussergues. Surpris par la pluie, ils s’abritent sous un arbre. La faim les tenaillant, le plus jeune grimpe dans les branches et cueille les figues qu’il fait passer au plus âgé. L’un d’eux sent sous les dents une masse qui couine bizarrement. « As bel cridar, i passaras coma los autres ». Traduction : « Tu as beau crier, tu y passeras comme les autres ». Il venait d’avaler un crapaud. L’histoire provoqua l’hilarité générale, et se répandit bien au delà du village, jusqu’à attribuer aux Bassanais ce sobriquet : « Los manja grapauds » en occitan, « les mange-crapauds » en français.

Tourismeagglobaladepatrimoinepetiteshistoires