Corneilhan : l’amour de la viticulture

Corneilhan : l’amour de la viticulture

La toponymie de Corneilhan est riche d’histoire, sa naissance commence à l’antiquité avec le nom commun gentilice attribué aux membres d’une même gens: la gens Cornelia, une illustre famille romaine à laquelle est rattaché le suffixe -anum. C’est au XVIIIe siècle que l’appellation Cornelianum laisse place à Corneillan qui en langue romane et languedocienne s’orthographie Corneilhan. Il faut savoir que l’Histoire de France a marqué ce petit village qui conserve un héritage patrimonial majestueux, le Monument aux Morts de la guerre 1914-1918, en souvenir aux combattants tombés au front pour le pays. Ainsi qu’un amour passionnel pour la viticulture autrefois mis en péril avec les crises viticoles des années 1990. Depuis des générations les habitants du village sont fervents de leurs terres, donnant à l’activité agricole une place importante dans l’histoire de la commune, qui reste encore aujourd’hui une occupation prédominante dans ce village antique.