Dans les villages et à l’Agglo : ça roule au vert

Dans les villages et à l’Agglo : ça roule au vert

« Territoire à énergie positive pour la croissance verte », l’Agglo accompagne financièrement Alignan, Boujan, Sérignan et Valros dans l’achat de véhicules électriques. Quatre viennent d’être livrés !

Dans le cadre de sa labellisation Territoire à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV), l’Agglo continue sur sa lancée pour rouler au vert. Ainsi, lorsqu’elle renouvelle son parc automobile, ce sont sur des véhicules électriques que porte son dévolu. Et il en est de même pour les communes qu’elle soutient dans cette démarche.

Dernier exemple en date, les subventions octroyées à Alignan-du-Vent, Boujan-sur-Libron, Sérignan et Valros pour l’achat de véhicules propres : quatre véhicules ont été récemment livrés pour remplacer d’anciens véhicules diesel. Ceux-ci s’ajoutent aux deux acquis par la ville de Béziers en 2017.

A Alignan-du-Vent, un nouveau véhicule électrique a été livré grâce au soutien de l'Agglo.

A Alignan-du-Vent, un nouveau véhicule électrique a été livré grâce au soutien de l’Agglo.

Pour sa part, l’Agglo dispose déjà de six véhicules électriques dont quatre utilitaires. Ils sont utilisés à la piscine Léo-Lagrange, à Valorbi, Mercorent ou encore pour la distribution du courrier…

Les atouts des véhicules électriques

Les véhicules électriques (VE) peuvent permettre :
  • d’atténuer la dépendance des transports routiers à l’égard du pétrole importé ;
  • de contribuer à réduire la facture énergétique du pays ;
  • de réduire les émissions de gaz à effet de serre ;
  • d’améliorer la qualité de l’air en ville grâce à des émissions nulles à l’échappement (48 000 morts par an à cause de la mauvaise qualité de l’air…) ;
  • de réduire les nuisances sonores.
D’après l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), un VE sera intéressant à la fois sur les plans économiques et environnementaux dans les conditions suivantes :
  • usage quotidien pour trajets domicile-travail importants lorsque les solutions de transport en commun ne sont pas applicables ;
  • flottes partagées d’entreprises ;
  • services de mobilité (autopartage par exemple).

Pour aller plus loin

Les coûts et les impacts du véhicule électrique se situent à la fabrication, alors que ceux des véhicules thermiques sont surtout à l’usage. Le bémol d’usage pour le véhicule électrique est son autonomie moins importante en comparaison d’un véhicule thermique.

Sur le plan économique, un VE est plus cher à l’achat qu’un véhicule thermique (majoritairement en raison du coût de la batterie), son usage permet cependant des économies significatives car le coût de l’électricité, de l’entretien et généralement de l’assurance sont moindres. D’après UFC Que Chosir, les VE nécessitent un budget énergie de 188 euros par contre 1181 euros pour un véhicule diesel et 1461 euros pour un véhicule essence. Le véhicule électrique devient ainsi économiquement avantageux au bout de quatre ans.

Bon à savoir

L’État soutient l’achat de véhicules électriques à travers le bonus écologique, qui peut s’élever jusqu’à 6 000 euros. Celui-ci peut être complété par la prime à la conversion de 2500 euros, si, lors de l’achat du véhicule électrique neuf, est rendu un véhicule diesel antérieur à 2001 (2007 pour un foyer non imposable) ou un véhicule essence antérieur à 2007.
Pour cette année 2019, le gouvernement a également annoncé la mise en place d’une surprime pour les 20% des foyers les plus modestes, non imposables, effectuant 60 km/jour pour aller travailler. Cette surprime s’élèvera à 5000 euros, soit le double de la prime à la conversion classique pour un véhicule électrique neuf.

On résume

La meilleure énergie reste celle que l’on n’utilise pas. Mieux vaut donc, autant que faire se peut, avoir recours aux « mobilités actives » : marche à pieds, vélo, trottinette, etc., c’est-à-dire l’énergie de notre corps ! On peut également privilégier les transports en commun, le co-voiturage, adopter l’éco-conduite, choisir des véhicules qui consomment peu comme les véhicules propres… Autant de solutions à mettre en œuvre pour un meilleur impact environnemental de nos déplacements sur l’environnement, et notamment sur la qualité de notre air.
Environnementairdeveloppementdurableecocitoyenpollution