Eau de Béziers Méditerranée : les feux sont au vert

Eau de Béziers Méditerranée : les feux sont au vert

Les services de l’Agglo ont organisé lundi 10 septembre le deuxième comité de surveillance de l’Eau de Béziers Méditerranée*. L’Agglo avait annoncé que cette délégation de service public avec Suez offrirait plus de transparence, d’efficacité et de réactivité. Elle avait également assuré que les différents contrats seraient régulièrement contrôlés… Promesse tenue. Voici ce qu’il faut en retenir.

La direction de la clientèle régionalisée : un meilleur service pour les abonnés !

  • Depuis le 24 avril dernier, la direction de la clientèle Suez est régionalisée. L’agence implantée à Béziers gère donc uniquement les demandes de clients provenant de l’Occitanie (les appels, mails et courriers étaient auparavant traités au niveau national). Résultat, 90% des appels ont été traités entre avril et août alors que l’objectif était de 86%. Avec, en prime, moins d’attente, des réponses plus claires et précises et un nombre de clients satisfaits du service en évolution positive.
  • 212 secondes : c’est le temps moyen d’attente pour joindre les services de l’Eau de Béziers Méditerranée par téléphone, soit 3,5 min.  Le centre d’appels est ouvert de 8h à 19h du lundi au vendredi et de 8h à 13h le samedi (privilégiez plutôt le temps de la pause déjeuner pour contacter plus rapidement un interlocuteur…). Il est également possible de se rendre au point d’accueil physique à Béziers, au second étage du Polygone, 5 Quai Wilson. Celui-ci  est ouvert au public du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30.

Des eaux de baignade irréprochables

  • 434 : c’est le nombre d’analyses effectuées par les préleveurs de l’Eau de Béziers Méditerranée sur  7 plages (3 à Sérignan, 4 à Valras) entre le 1er juillet et le 31 août. Chaque jour, la qualité des eaux de baignade a été analysée dans un laboratoire de Béziers en 3h (au lieu de trois jours habituellement), grâce à la technique Genspot®. A l’exception de quatre contre-analyses qui ont dû être effectuées – il s’agissait de « faux positifs » aux bactéries – tous les feux étaient au vert et l’on pouvait plonger dans l’eau les yeux fermés !

Des pièges électroniques pour capturer les rats

  • 72 pièges électroniques avec caméras ont été placés dans les réseaux d’assainissement de Béziers afin de surveiller l’activité des rats et de les neutraliser. Comment cela marche ? Les caméras confirment le positionnement des pièges. Ces derniers éliminent mécaniquement les rats et permettent de comptabiliser le nombre « d’individus » tués. L’avantage ? Les caméras et pièges peuvent être déplacés et offrent donc la possibilité d’organiser une stratégie de lutte contre ces nuisibles sans impact sur l’environnement. Ces pièges, « écolos » – car n’utilisant pas de produits chimiques – ont en effet fait leurs preuves en matière d’efficacité : ils régulent la population de rats qui transitent dans les canalisations d’eaux usées. Cette action, coordonnée avec des mesures prises en surface par les autres acteurs de la lutte contre les rats, est un maillon important de la lutte contre les nuisibles. Huit autres pièges vont encore être installés d’ici la fin de l’année.
Rappelons que l’Agglo n’a pas cette compétence « Hygiène » – l’interlocuteur principal reste la Ville – mais elle contribue tout de même à la lutte contre ces rongeurs !

Des réseaux sectorisés pour mieux traquer les fuites

  • Pour préserver la ressource en eau, traquer plus facilement les fuites et pénaliser le moins d’abonnés possible, l’Eau de Béziers Méditerranée procède à une sectorisation des réseaux. Grâce à des débimètres et des capteurs, il est possible de localiser précisément et beaucoup plus rapidement lesdites fuites.

Les chèques « Eau » sont encore disponibles !

  • Une aide peut être accordée aux personnes rencontrant des difficultés à régler leur facture d’eau. Des chèques d’une valeur de 60 euros sont en effet encore disponibles. Renseignez-vous auprès du CCAS de votre commune !

  *L’Eau de Béziers Méditerranée est une société dédiée et créée le 1er janvier 2017 par l’Agglomération et Suez pour gérer les services d’eau et d’assainissement des 17 communes biterroises.