Gros succès pour le nettoyage des Orpellières

Gros succès pour le nettoyage des Orpellières

Une initiative de l’association Project Rescue Ocean qui entend sensibiliser le plus grand nombre à la préservation de l’environnement. L’Agglo y était.

Dimanche 18 février. Plein soleil et grand vent sur les Orpellières. Le froid n’a pas freiné la motivation des quelque 300 bénévoles qui ont spontanément répondu à l’invitation citoyenne de Benoît Schuman, président et fondateur de l’association Project Rescue Ocean : celle de nettoyer la plage.

« Il n’y a pas eu de gros coup de mer ou de tempête récemment, nous avons donc ciblé notre intervention sur les micro-déchets, ceux qui font le plus de mal à l’environnement. Ce sont des petits bouts de plastiques, des cotons-tiges ou encore des briquets qui viennent des bords de route ou du pluvial. Lorsque les ruisseaux se remplissent, on les retrouve dans l’Orb avant d’être ingérés par les oiseaux et les poissons pour finir dans notre assiette. »
Benoît Schuman Président de Project Rescue Ocean.

Le président d’Agglo, Frédéric Lacas et Claude Allingri, vice-président aux transports et aux déplacements, ont prêté main forte à l’association : « On peut se féliciter d’avoir des personnes ressources comme vous sur le territoire », a lancé le premier à Benoît Schuman. Puis de saluer l’engagement de l’ensemble des participants et la chance d’avoir cette opération sur le territoire. « L’Agglo va investir quatre millions d’euros sur la zone naturelle des Orpellières avec ses partenaires. Mais on peut tous agir à notre niveau. C’est bien que les gens se prennent en main et ne comptent plus sur les autres pour protéger l’environnement. Ce paysage en vaut le coup ! » Une idée partagée par Claude Allingri : « Nous ne sommes que locataires et de passage sur cette belle planète. Nous nous devons de la préserver pour les générations futures. Il n’est pas trop tard pour que les mentalités changent et c’est à nous tous de faire passer le message. »

Durant près de trois heures, les petites mains des bénévoles armées de leurs seaux et sacs en toile ont donc minutieusement accompli leur mission, en famille, en couple, entre amis. Bilan de l’opération : la plage a pu être délestée de près d’une tonne de déchets !

« Nous réalisons ce type d’intervention pour la quatrième année et c’est très efficace, conlue le président de l’association. C’est l’occasion de prouver que l’éco-citoyenneté est accessible à tous et que chacun peut faire quelque chose pour l’environnement. »
Benoît Schuman Président de Project Rescue Ocean.

Une fois triés, les déchets serviront de support à des expositions itinérantes dans les écoles du département. Ces actions, et celles à venir, seront relayées sur les réseaux sociaux par Project Rescue Ocean pour, là encore, sensibiliser le plus grand nombre et dès le plus jeune âge aux gestes éco-citoyens…

Ils y étaient….

  • Danièle Passon

« C’est la première fois que je participe à l’opération. J’ai été motivée par des amis qui la font depuis le début. Je viens à la plage toute l’année, j’aime bien qu’elle soit propre. J’ai l’impression d’être utile, à mon niveau, pour la planète. » 

  • Marie-Aimée Léon

« Nous sommes venues entre copines, de Marseillan et Agde. Depuis une demi-heure, on ramasse des gobelets en plastique, des seringues, des briquets, des cotons-tiges, etc. Ça fait froid dans le dos. Alors ça fait plaisir de voir que nous sommes si nombreux à avoir répondu à l’appel de l’association. Si chacun y met du sien, on peut être très efficaces. »

  • Mickaël Forgues

« Je fais partie de l’association des Amis de l’Orb, j’effectue donc beaucoup d’opérations de protection de la nature de ce genre. Il était évident pour moi de participer à celle-ci. On ramasse du verre depuis tout à l’heure. Ça donne la rage car on sait qu’il y a beaucoup d’enfants sur la plage et que l’on peut se blesser à tout moment. »

  • Catherine Priou

« Ce n’est pas la première fois que je participe à cette action. J’habite à Réals, le long de l’Orb, je suis donc très soucieuse de la nature. A la moindre occasion, lorsqu’on fait des anniversaires en extérieur par exemple, on en profite pour nettoyer le site en famille. »

  • Gilles Michel

« Je suis au rendez-vous chaque année. Je suis bénévole à la Croix-Blanche, une association de secourisme, donc je travaille sur la plage et vois les dangers que les petits déchets peuvent produire. J’ai fait découvrir l’action à une amie qui a immédiatement accepté de venir. »

DéchetsTourismeenvironnementprojectrescueoceansensibilisation