Habitat : une nouvelle ère s’ouvre pour la Devèze

Habitat : une nouvelle ère s’ouvre pour la Devèze

En transformation depuis 2005, la Devèze commence à se diversifier mais peine encore à être attractive. L’ambition commune du Nouveau programme de renouvellement urbain qui vient d’être présenté à Paris, au siège de l’Anru, sera de sortir ce quartier des quartiers prioritaires de la Politique de la Ville (QPV) grâce à la convergence des forces locales. Pour ce faire, il s’agira de dé-densifier le parc d’habitat social ancien et proposer des formes urbaines plus attractives.

Devèze III et IV : 581 logements sociaux démolis et 60 reconstruits sur site

Le chantier sera lancé en décembre 2018 pour se terminer en 2021. Le Nouveau programme de renouvellement urbain(NPNRU) prévoit sur la Devèze III et IV la démolition de 581 logements sociaux qui concernent les résidences Boniface (31 logements sociaux locatifs, LLS), Finale, Lognos et Carrère (79 LLS), Gaudin, Terray (83 LLS), Marcel-Cerdan (127 LLS), Pett Breton Géo André (131 LLS), Vallerey Jean Boin (130 LLS). Le processus de relogement des ménages est en cours de finalisation.

Opération « Villa Rosa »

L’État a édicté la règle de ne pas reconstruire dans les quartiers prioritaires les 581 logements détruits à la Devèze. L’Agglo apportera son soutien financier à hauteur de 7,5 M€ pour la reconstruction des nouvelles habitations.
L’Anru a toutefois donné un accord dérogatoire pour édifier le programme d’habitat « Villa Rosa », sur site, afin de satisfaire la demande de certains habitants, notamment âgés, très attachés à leur quartier. Dès la fin 2019 et jusqu’en 2021, « Villa Rosa » sortira donc de terre : un ensemble de 60 logements sociaux dont 22 villas. Ce qui permettra de parachever le projet urbain de l’esplanade Rosa-Parks conçu lors du premier programme Anru.

Opération « Les Jardins d’Athéna »

Autre exception à la règle accordée par l’Anru afin de contribuer à l’attractivité globale du secteur et à sa mixité sociale : la construction, d’ici 2020, des « Jardins d’Athéna » : 68 nouveaux logements sociaux en face du marché de la Méditerranée. Certains de ces logements seront adaptés aux seniors, d’autres aux personnes en situation de handicap ou aux familles.

Un programme privé pour des maisons individuelles

Une négociation est en cours pour permettre la réalisation d’un ensemble de 80 villas en lieu et place des 581 logements démolis. Ce programme favorisera l’accession à la propriété.

Calendrier

2018-2020 : Réalisation d’opérations « Les Jardins d’Athéna » et « Villa Rosa »
2020-2021 : Vente du foncier libéré à des promoteurs privés pour diversifier l’offre
2019-2024 : Reconstitution de l’offre hors QPV (quartiers prioritaires) en compensation des démolitions (521 LLS)

Cette dé-densification du parc social représente 1 184 logements. Sur ce quartier, qui compte aujourd’hui environ 4 500 habitants, les projets partenariaux auront réduit de moitié la taille du parc social en l’espace de deux programmes : de plus de 2 800 logements locatifs sociaux avant le projet de rénovation urbaine (PRU) à environ 1 550 logements après le NPNRU.
Aménagement du territoireattractivitélogementsocialnpnru