Interview de Frédéric Lacas sur l’avenir de la Devèze

Interview de Frédéric Lacas sur l’avenir de la Devèze

L’Agglo est allée défendre son projet de renouvellement urbain pour la Devèze au siège de l’Anru, à Paris, le 18 octobre dernier. Le président Frédéric Lacas livre sa vision future du quartier.

Le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) prévoit, pour la Devèze, la déconstruction et la construction d’une nouvelle forme de logements sociaux, mais cela va bien au-delà de pierres posées les une sur les autres…

En effet. Afin de proposer une autre qualité de vie, l’Agglo a décidé d’appréhender ce quartier dans le cadre de son aire urbaine et son bassin de vie. Compétents en matière de Politique de la Ville, nous avons donc envisagé le renouvellement urbain du point de vue de l’habitat et du cadre de vie mais nous avons aussi travaillé sur l’attractivité, le dynamisme, le développement économique, le vivre-ensemble.

Quelle est votre ambition pour ce quartier ?

Nous souhaitons diversifier l’offre d’habitat, œuvrer pour la mixité sociale et renverser cette image négative de barres d’habitat social dégradées. L’esthétique comptera beaucoup pour nous car nous voulons revaloriser l’image du logement social. Et nous mettrons un point d’honneur à ce que ceux qui vivent dans des logements sociaux se sentent considérés comme tout le monde, avec un accès aux transports, aux commerces, à la culture, aux loisirs. Avec des règles de vie et de sécurité à respecter aussi, mais pour le bien-être de tous. Nous serons par ailleurs vigilants, avec l’ensemble des partenaires, à ce que la poignée de locataires qui ne respectent pas ces règles de vie communes ne gâchent pas la vie des autres résidents. Il en va de l’image du logement social et de la cohésion sur l’ensemble de l’Agglomération.
Aménagement du territoireattractivitélogementsocialnpnru