Jaouad Belmehdi : boxeur et médiateur !

Jaouad Belmehdi : boxeur et médiateur !

Jaouad Belmedhi fait partie des quatre boxeurs professionnels qui s’entraînent au Boxing Club Marcel Cerdan de Béziers. Le jeune homme est également médiateur saisonnier à l’Agglomération jusqu’à la fin août. Nous sommes allés à sa rencontre pour connaître qui se cache derrière les gants de boxe…

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Jaouad Belmehdi, j’ai 20 ans et je suis né et je vis à Béziers. J’ai commencé la boxe à l’âge de 9 ans. J’ai toujours été au club Marcel Cerdan et je ne l’ai jamais quitté.

Pourquoi ce club plus qu’un autre ?

Au départ, c’était l’un des seuls à Béziers quand j’ai voulu commencé l’apprentissage de la boxe. Et l’ambiance, les coachs, les autres boxeurs, tout se passait bien donc je suis resté. Aujourd’hui c’est ma deuxième famille !

As-tu pratiqué d’autres sports ?

Quand j’étais gamin, comme beaucoup d’autres j’ai fait un peu de football. Mais par hasard, j’ai eu la chance de pratiquer la boxe et ça m’a rapidement plu. Les enfants aiment bien jouer à la bagarre, donc tu te dis pourquoi jouer à la boxe. Mais c’est bien plus qu’un jeu.

Qu’est-ce qu’il te plaît le plus dans cette discipline ?

C’est un tout véritablement. C’est devenu mon quotidien. La boxe fait partie intégrante de ma vie. Je m’entraîne en moyenne quatre fois par semaine, environ 1h45 par séance, je complète avec du cardio-training aussi. Je peux compter sur le soutien de mon entraineur Rudy Ruiz. Je m’inspire de son parcours de boxeur, on me dit souvent que j’ai sa boxe.

Retrouvez l’interview de son entraîneur Rudy Ruiz en cliquant ici.

Jaouad Belmedhi, Rudy Ruiz et Emmanuel Montoya les entraineurs du Boxing Club Marcel Cerdan.

Parle-nous de ton palmarès.

En boxe éducative de 9 ans à 14 ans, j’ai fait 30 assauts (combats) dont 21 victoires. Chez les amateurs, j’ai fait 27 assauts dont 14 victoires et 13 défaites. Durant trois années consécutives chez les amateurs, j’ai participé aux phases terminales du championnat de France. J’étais le seul du Languedoc-Roussillon à intégrer ce parcours trois années consécutives.

Comment se passe le parcours professionnel ?

Je suis passé professionnel de boxe anglaise en octobre 2017. J’ai effectué mon premier combat le 22 novembre en Normandie. Actuellement, j’ai 5 combats (3 victoires et 2 nuls). Les duels se déroulent en quatre rounds de trois minutes chacun.

C’est les vacances pour toi, les gants sont raccrochés mais que fais-tu durant l’été ?

Je travaille pendant les deux mois au service médiation de l’Agglomération. Je suis médiateur en renfort. Le mercredi et le jeudi je suis au bureau pour organiser les déplacements selon les événements et les rendez-vous où les médiateurs doivent intervenir. Avec les autres médiateurs on part à la rencontre des autres saisonniers pour voir si tout se passe comme prévu.

Est-ce que tu interviens sur des conflits ?

Tout à fait, ça fait partie du travail. Nous intervenons sur des conflits de voisinage. Et à partir du vendredi et tout le weekend, nous nous rendons dans les différentes fêtes et les festivals organisés dans l’Agglomération.

Est-ce que la boxe te sert dans ce métier ?

Tout à fait, il existe un lien. D’être boxeur offre des qualités et des compétences dans la médiation. Et puis comme c’est une discipline où l’on côtoie beaucoup de jeunes c’est plus facile une fois sur le terrain en tant que médiateur d’aller discuter avec les jeunes, de les épauler, conseiller pour éviter qu’ils ne fassent des bêtises. Beaucoup de médiateur ont pratiqué un sport de haut niveau.

Jaouad Belmehdi en plein combat

En novembre 2018, Jaouad Belmehdi défendra son titre « Criterium Espoir ». L’Agglomération vous tiendra informés de la date et du lieu du prochain gala de notre graine de champion.

Sports et Loisirsbeziersboxeinterviewmédiateurs