L’Agglo prend soin de sa zone naturelle littorale

L’Agglo prend soin de sa zone naturelle littorale

Les gravelots à collier interrompu- une espèce protégée - ont été recensés en grand nombre sur la plage des Orpellières et de la Grande Maïre.
Gestionnaire du site Natura 2000 et des terrains du Conservatoire du littoral des Orpellières, l’Agglo mène, en toutes périodes, des actions spécifiques visant à préserver, valoriser et expliquer le remarquable potentiel naturel qu’elle protège.

La nature n’attend pas ! Pendant le confinement, un travail de fond a donc été effectué sur ces sites. Deux mois durant, une veille a été maintenue via les gardes du littoral. Elle a permis d’identifier la présence, en grand nombre, d’espèces protégées d’oiseaux, sur les plages des Orpellières et de la Grande Maïre, notamment des sternes Caugeks (une centaine) et de nombreux gravelots à collier interrompu.

Dans le cadre du déconfinement et en vue de la réouverture des plages, l’évolution des populations d’oiseaux sur les plages de l’embouchure de l’Orb à la Riviérette est suivie de très près par les agents des Agglos de Béziers Méditerranée et Hérault Méditerranée.

Des actions partenariales en faveur de la biodiversité

Pour préserver ces espèces, les deux Agglos et les communes concernées (Portiragnes, Valras-plage et Sérignan) se sont concertées afin d’identifier les actions à mettre en œuvre, à savoir :
  • maintien de la fermeture du site des Orpellières au public ;
  • identification d’une zone interdite au public et aux chiens au droit de la lagune de la Maïre ;
  • installation de panneaux indiquant cette interdiction.
L’Agglo Béziers Méditerranée est investie aux côtés d’Hérault Méditerranée et des communes dans la gestion des sites Natura 2000 « Grande Maïre » et « Est et Sud de Béziers ». Depuis 2014, un volume significatif d’initiatives a été réalisé : restauration du fonctionnement hydraulique de la zone humide, installation de ganivelles, de passerelles, jalonnement des passages transdunaires, nettoyage et décompactage des sentiers, création d’un observatoire, démolition de l’ancienne colonie des Tellines, accompagnement de la pratique pastorale, suivis du cordon dunaire, de la faune et de la flore.

De nombreuses actions ont été - et seront encore - mises en œuvre pour protéger le joyau des Orpellières.

De nombreuses actions ont été – et seront encore – mises en œuvre pour protéger le joyau des Orpellières.

L’Agglo a en outre épaulé la commune de Sérignan pour la préservation des laisses de mer sur la plage des Orpellières par la mise en œuvre du ramassage manuel des déchets. Ces laisses sont un habitat particulier qui accueille des espèces protégées de faune et de flore.

Un site protégé et mis en lumière

Enfin, toujours en lien avec les acteurs locaux, l’Agglo porte la réalisation d’une Maison de site aux Orpellières. Elle accueillera des expositions permanentes et temporaires, un centre de ressources de l’Éducation Nationale, un point d’information touristique et sera le départ d’un sentier de découverte de ce lieu authentique.

Cette Maison de site et ce sentier ont pour objectif de sensibiliser les usagers locaux, les touristes, les scolaires sur l’intérêt écologique de cet espace sauvage et sur les attitudes favorables à la préservation de l’environnement.

La frange littorale du Sud-Biterrois est un joyau fragile, à nous de trouver les réponses les plus pertinentes aux exigences de la nature !
EnvironnementTourismebiodiversiteorpellieres
commodo suscipit Sed Lorem tempus velit, eleifend justo