Le 13 octobre, on rallume les étoiles !

Le 13 octobre, on rallume les étoiles !

Lignan-sur-Orb, Coulobres, Valros et Sérignan ont décidé de participer à la manifestation nationale « Le jour de la nuit » ce samedi 13 octobre…

Ce samedi 13 octobre, on éteint les lumières et on rallume les étoiles comme le suggérait Guillaume Apollinaire ! Ouvert à toutes et tous, « Le jour de la nuit », dixième édition, est une manifestation nationale de sensibilisation à la pollution lumineuse, à la protection de la biodiversité nocturne et du ciel étoilé, coordonnée par l’association Agir pour l’Environnement.

Lignan-sur-Orb, Coulobres, Valros et Sérignan participent à cet évènement. L’éclairage public y sera donc partiellement éteint entre 21h et 5h.

La pollution lumineuse, qu’es aquo ?

La pollution lumineuse désigne les effets néfastes d’un éclairage artificiel excessif sur l’environnement et la santé.

  • L’éclairage participe aux dérèglements climatiques
  • Selon les études de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), l’éclairage public représente 50 % de la consommation d’électricité des collectivités territoriales et 38% de leur facture d’électricité. Avec une durée d’éclairage nocturne d’environ 4100h/an par commune, la consommation énergétique de ce secteur s’élève en moyenne à 6 TWh/an. Ainsi, en plus d’engendrer des déchets nucléaires importants pour sa production d’électricité, l’éclairage public émet près de 700 000 tonnes de CO2.

  • Impacts sur la biodiversité
  • L’éclairage artificiel nocturne a un impact sur la biodiversité et perturbe les écosystèmes. En estompant l’alternance jour/nuit, le sur-éclairage affecte considérablement le rythme biologique des espèces qui perdent leurs repères non seulement par rapport au rythme circadien de 24 heures mais aussi par rapport aux saisons. Leurs cycles de reproduction et de recherche de nourriture sont perturbés, provoquant un risque pour leur progéniture et leur survie.
    La pollution lumineuse n’est pas non plus sans conséquence sur la croissance et la floraison des plantes. L’éclairage artificiel a un impact sur la flore, nuisant à la photosynthèse, retardant la chute des feuilles, perturbant la germination et empêchant la pollinisation nocturne des plantes par les papillons de nuit.

  • Et notre santé ?
  • La lumière intrusive dans l’habitation, entraîne des effets néfastes sur notre organisme et notre santé. Les troubles du sommeil occasionnés par la présence constante d’éclairage conduisent à une baisse de production de mélatonine, hormone vitale au bon fonctionnement de notre organisme. Elle règle notre rythme circadien (rythme biologique de 24h). Elle est un puissant antioxydant qui joue un rôle important pour notre système immunitaire, dans la prévention du développement de cancer, de tumeurs et de troubles dépressionnaires.
    Sa production peut être inhibée dès la présence d’une faible source lumineuse, surtout s’il s’agit d’un éclairage avec un spectre à forte composante de bleu, particulièrement néfaste pour les organismes vivants, comme c’est le cas pour de nombreux lampadaires situés en abord des fenêtres d’habitation utilisant des LED blanches.

    Un ciel débarrassé de la pollution lumineuse permettrait d’apercevoir plus de 7000 étoiles… Alors, le 13 octobre, on éteint la lumière et on retrouve le plaisir d’observer le ciel étoilé ?

    Plus d’infos ici
    Environnementbiodiversitedeveloppementdurablepollution