Maison des parents : « Une noble cause qu’il faut soutenir »

Maison des parents : « Une noble cause qu’il faut soutenir »

L’association non lucrative Espace Renaissance dédiée à la cause de l’enfance prévoit d’implanter, à la Devèze, une maison d’accueil pour les parents d’enfants hospitalisés. Le président de l’OPH Béziers Méditerranée habitat et vice-président communautaire, Gérard Abella, explique pourquoi il compte appuyer ce projet.

Que pensez-vous de l’implantation d’une maison de parents d’enfants hospitalisés à Béziers ?

C’est un magnifique projet qui est nécessaire à plusieurs titres sur le territoire de l’Agglo. Lorsque le président de l’association Espace Renaissance m’en a parlé, il m’a immédiatement convaincu. Le président de l’Agglo, Frédéric Lacas, l’est aussi. Vouloir accueillir et héberger des parents dont les enfants sont hospitalisés au CHU de Béziers est une noble cause. Ce projet permettrait de donner une bouffée d’oxygène aux familles qui vivent dans l’angoisse d’une longue hospitalisation de leur enfant tout en leur offrant la possibilité de rester à leur chevet. J’y suis donc pleinement favorable.

Dans quelle mesure le président de l’OPH que vous êtes peut-il s’impliquer sur ce sujet ?

Dans le cadre du Nouveau programme national de rénovation urbaine, l’Agglo va bénéficier d’une enveloppe financière conséquente pour réhabiliter intégralement le quartier prioritaire de la Devèze. Avec un impératif : déconstruire l’image classique des « barres » de logements sociaux. Il faudra distiller plus de mixité et de cohésion sociales, construire de l’habitat résidentiel, accueillir des commerces et implanter des services publics, culturels ou associatifs. Cette maison de parents sur la Devèze rentre parfaitement dans les critères de l’État.

Comment souhaiteriez-vous intervenir ?

L’association a besoin de foncier pour implanter la maison. Et l’OPH, propriétaire des terrains à la Devèze, va en disposer à terme, lorsque la réhabilitation du quartier sera lancée. Ce foncier sera de surcroît à proximité directe de l’hôpital. Nous pourrions mettre une réserve foncière à disposition de l’association pour ce projet. Nous en discuterons lors d’un prochain conseil d’administration de l’OPH et j’espère recueillir l’adhésion sur ce sujet qui me tient à coeur.

D’autres bénéfices pourraient en découler…

Évidemment. Au-delà du caractère louable du projet, la construction de cette maison créerait de l’activité économique et de l’emploi. Ce serait pour l’Agglo un vecteur d’attractivité supplémentaire et la preuve que l’Agglo et l’OPH sont complètement solidaires et investis auprès des parents qui sont momentanément en difficulté.
Cohésion socialeHabitat et LogementSociétéenfanceparentalitésanté