Max Cabanes au sommet du 9ème Art

Max Cabanes au sommet du 9ème Art

Max Cabanes, né le 22 septembre 1947 à Béziers, est principalement connu pour sa série fantastique “Dans les villages” (publiée depuis 1977) et pour ses bandes dessinées racontant la vie de jeunes gens dans les années 1960-1970. À l’aise avec toutes les techniques du dessin, apte à exceller dans un grand nombre de genre (fantastique, chronique de société, policier).

Il débute en bande dessinée au début des années 1970 dans Record, Pilote, puis travaille comme illustrateur pour Paris Match et Lui. C’est en 1976 qu’il a commencé sa chronique délirante et fantasque Dans les villages, précisément dans le magazine Tousse Bourin, puis dans Fluide glacial, où il crée également diverses histoires courtes. Il développe dans “Dans les villages” un dessin inspiré de l’underground extrêmement vivant, mais y explosent aussi son talent narratif et sa puissante inspiration. Humour, angoisse, rêve et réalité s’y mêlent dans une sarabande ambiguë et grisante. Le premier tome (La Jôle) paraît alors en noir et blanc aux Éditions Audie (Fluide Glacial), la suite dans Charlie Mensuel. Dargaud réédite le premier tome en couleurs, avant de publier les suivants : L’Anti-jôle, La Crognote rieuse, Le Rêveur de réalité.

Remarqué à la suite de cette série, il est recruté par « À suivre » dans le premier numéro en 1978. Il y livre “Renart”, sur des textes de Jean-Claude Forest puis “Rencontres du troisième sale type”, avant de revenir à Dans les villages pour Pilote et Charlie Mensuel, où son dessin atteint l’expressivité et la vigueur de celui d’un Franquin. À partir de 1986, il se lance, à l’aquarelle et au fusain, dans l’évocation de la jeunesse des années 1960-1970 dans (À suivre) (Colin Maillard, 1986-1997) ou directement en albums revenant à un réalisme plus classique (Les années pattes d’eph’ en 1992, Bouquets de Flirts en 1994).

Il crée ensuite, avec le scénariste Claude Klotz, “Bellagamba”, une série policière (1999-2002) puis, avec Marie-Charlotte Delmas cette fois, “La Maison Winchester” en 2004, qui le voit revenir au fantastique. Il confirme cette réorientation en reprenant chez Dupuis “Dans les Villages”, dont trois nouveaux albums paraissent de 2005 à 2008. En 2009, il adapte “La princesse du sang”, roman inachevé de Jean-Patrick Manchette, dont le scénario a été complété par le fils de l’écrivain, Doug Headline, d’après la trame rédigée par son père.

Il est consacré Grand Prix d’Angoulême en 1990 (qui distingue l’ensemble d’une œuvre et son apport à la bande dessinée), entrant ainsi à l’Académie des Grands Prix de la ville, et a reçu le Prix « Polar’Encontre » 2010 pour le 1er tome de « La Princesse du sang ».