Servian : une forte culture des sols

Servian : une forte culture des sols

Ce petit village où le soleil brille et les cigales chantent, se situe au sud de la France et compte actuellement 4830 habitants. Afin de se familiariser avec l’histoire de Servian, il faut remonter il y a bien longtemps. C’est à l’époque de la Préhistoire au néolithique entre 2600-1900 avant J.C que le village se construit et devient au fil du temps une zone de liaisons entre l’Italie et l’Espagne, mais aussi le Gard, le Tarn et l’Aquitaine, ainsi qu’un chemin donnant accès à la Gaule. Au niveau patrimonial, la commune est dotée de l’Église paroissiale « Saint Julien et Sainte Basilisse » créée au XIIème siècle et du « Pont Royal » en 1680 permettant la traversée de la Thongue, inscrit à l’inventaire des monuments historiques en 1941. Comme beaucoup d’autres villages de l’Agglo, Servian dispose d’une forte culture des sols qui commence par l’exploitation du blé et de l’olivier, puis quelques années après vient celle de la vigne. De nos jours, Servian est resté ancré dans la viticulture, un domaine qui fait partie de notre patrimoine et dynamise notre territoire.