Suite aux inondations du 23 octobre, le coup de gueule de Frédéric Lacas, président de l’Agglo Béziers Méditerranée

Suite aux inondations du 23 octobre, le coup de gueule de Frédéric Lacas, président de l’Agglo Béziers Méditerranée

Un territoire paralysé, impacté dans sa mobilité et de son activité économique. Nous payons aujourd’hui au prix fort l’absence de la Ligne Grande Vitesse Montpellier – Perpignan et l’indifférence qui nous est manifestée depuis plusieurs années. Une priorité oubliée, erreur criante d’aménagement du territoire pour des raisons purement politiques. Que faut il de plus pour comprendre que le doublement de la ligne ferroviaire est plus qu’une nécessité, c’est une évidence ! Depuis près de trente ans, le développement de notre territoire est bloqué. Plusieurs dizaines de millions d’euros sont engloutis à perte pour des études et des acquisitions foncières inutiles. Des centaines d’habitants sont expropriés ou en suspens … pour se retrouver aujourd’hui dans une situation de paralysie économique ! Pour une cohérence évidente sécuritaire , économique et écologique, il faut en finir avec autant de tergiversation pour enfin réaliser le maillon manquant de la ligne LGV . J’en appelle au réveil de nos responsables politiques et nos dirigeants jusqu’au plus haut sommet de l’état, pour que soit enfin entendue la voix des forces vives de notre territoire, toutes unanimes pour la réalisation de cette ligne ô combien vitale pour notre développement. »
Aménagement du territoireDéclaration du PrésidentSociétéTransports et Mobilité