Territoire d’industrie : grande première !

Territoire d’industrie : grande première !

Agglomération Béziers Méditerranée territoire d'industrie

Frédéric Lacas, président de la Communauté d’agglomération Béziers Méditerranée, et Luc Mas, directeur général de Cameron France, ont organisé ce lundi 18 mars une conférence de presse pour le lancement du dispositif «Territoire d’Industrie Béziers-Sète».

Cette première rencontre regroupe les intercommunalités, les chambres consulaires, les organisations patronales et industrielles, l’enseignement supérieur et les entreprises du territoire d’industrie « Béziers Sète » autour du binôme composé par un élu du territoire et un acteur industriel : Frederic Lacas (Président CABM) et Luc Mas (Directeur Général de la société Cameron France).

Les « Territoires d’Industrie » sont des pôles régionaux que le gouvernement a identifié comme étant prioritaires dans la mise en place de sa stratégie de reconquête industrielle.

Le territoire « Béziers-Sète » figure parmi la liste dévoilée le 22 novembre dernier :

  • le pôle « Béziers » est reconnu pour le dynamisme de son secteur de mécanique de précision, de maintenance industrielle, de ses éco-industries, de son secteur énergies renouvelables et logistique/transport.
  • le pôle « Sète » est identifié comme bassin d’activités lié aux activités maritimes et d’assemblage pour l’industrie (site d’assemblage de la Cameron).

Les territoires d’industrie bénéficieront d’un engagement spécifique de l’État, qui mobilisera un « panier de services » constitué de 17 mesures pour répondre aux 4 besoins identifiés : recruter, innover, attirer et simplifier. Chacun des 124 sites fera l’objet dans les prochains mois d’un contrat de « projet territorial industriel » qui formalisera les engagements des parties prenantes et orientera plus de 1,3 M€ de crédits. Le pilotage des projets sera assuré par les Régions.

Un comité de pilotage a eu lieu ce lundi 18 mars. Des actions doivent émerger d’ici peu.

Le premier comité de pilotage du territoire d’industrie “Béziers-Sète” s’est tenu, ce lundi, dans la cité de Riquet. Une première rencontre qui a regroupé les intercommunalités (Béziers-Méditerranée, Hérault Méditerranée, Sète Agglopôle Méditerranée, La Domitienne, la Région Occitanie qui pilotera les projets retenus), les chambres consulaires, les organisations patronales et industrielles, l’enseignement supérieur et les entreprises du territoire d’industrie “Béziers-Sète” autour du binôme composé par un élu du territoire et un acteur industriel : Frédéric Lacas, président de Béziers Méditerranée et Luc Mas, directeur général de la société Cameron France.

Un territoire riche

Le territoire “Béziers-Sète” figure parmi la liste des Territoires d’industrie dévoilée le 22 novembre dernier. Le pôle “Béziers” est reconnu pour le dynamisme de son secteur de mécanique de précision, de maintenance industrielle, de ses écoindustries, de ses secteurs énergies renouvelables et logistique/transport. Le pôle “Sète” est identifié comme bassin d’activités lié aux activités maritimes et d’assemblage pour l’industrie.

1,3 milliard d’euros

Annoncé en novembre dernier par le Premier ministre, le plan “Territoires d’industries” vise à renforcer la dimension territoriale de la politique industrielle française. Désormais, ce sont 136 de ces territoires qui ont été identifiés. Ils se trouvent tous en dehors des métropoles. Selon les services de l’État, il s’agit « d’intercommunalités situées dans les campagnes, les espaces périurbains, les villes petites et moyennes présentant une forte identité et un savoir-faire industriels et où l’ensemble des acteurs, notamment les entreprises et les collectivités locales, sont mobilisés pour le développement de l’industrie ».

L’industrie a évolué

« Il y a une réelle méconnaissance de l’activité industrielle », relevait, ce lundi, Luc Mas. Le directeur général de Cameron France rappelait que « les machines outils ne crachent plus d’huile mais sont commandées par des joysticks ». Guy Martimort du GDE a alors avancé l’idée « d’ouvrir les entreprises au public » pour donner une nouvelle image.

Ces territoires, à l’image de celui de “Béziers-Sète” bénéficieront d’une enveloppe de 1,3 milliard d’euros afin de porter des actions à même de « soutenir et développer nos entreprises industrielles dans des villes moyennes et petites », comme le soulignait Édouard Philippe au mois de novembre dernier.

De manière plus concrète, afin de “doper” son attractivité industrielle, le territoire “Béziers-Sète” bénéficiera d’un accompagnement personnalisé sous forme de “panier de services” composé de 17 mesures dont ils pourront se saisir pour développer ou renforcer leurs projets de territoire, afin de répondre aux quatre thématiques prioritaires : recruter, innover, attirer des projets et simplifier.

La Région au pilotage

Dans un souci de « gestion décentralisée », élus locaux, maires, présidents d’intercommunalités et industriels œuvreront main dans la main. Quant au pilotage des différents projets, il sera confié à la Région Occitanie. C’est Florence Brutus, vice-présidente en charge de l’aménagement du territoire, des TIC et des politiques contractuelles, qui représentait la présidente Carole Delga, lors du comité de pilotage, ce lundi au siège de l’Agglo Béziers Méditerranée. La Région validera le contrat et les fiches actions tout en assurant le suivi global de l’avancée des contrats.

« Nous en sommes au début du dispositif. Les acteurs du territoire doivent désormais faire des propositions », a insisté Christian Pouget, le sous-préfet de Béziers. Sur le territoire “Béziers-Sète”, ce sont une dizaine de ces actions qui devraient voir le jour. Et comme s’en réjouissait le président de Béziers Méditerranée, ce lundi, « cinq fiches actions sont déjà prêtes ». D’autres devraient suivre rapidement.

Le chiffre 10

C’est le nombre de Territoires d’industrie identifiés par les services de l’état en Occitanie.
Développement économiqueentrepriseindustrieterritoire