Le centre aquatique Alfred-Nakache est inauguré !

Le centre aquatique Alfred-Nakache est inauguré !

La date du 10 juillet 2020 restera gravée dans le marbre de l’histoire de l’Agglo Béziers Méditerranée puisqu’elle marquera l’inauguration du troisième équipement aquatique du territoire : le centre aquatique Alfred-Nakache à Sauvian.

La famille d’Alfred Nakache ; sa fille, Yvette Benayoun ; son petit-fils, Laurent et son arrière petit-fils, Antoine, ont tenu à être présents. A leurs côtés, le président de l’Agglo Béziers Méditerranée, Frédéric Lacas ; Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée ; Philippe Vidal, premier vice-président du Conseil départemental ; Bernard Auriol, maire de Sauvian, Pauline Guimbaud, l’architecte du projet ; l’artiste qui a réalisé l’œuvre qui trônera à l’entrée du centre, Lionel Laussedat et de nombreux représentants du monde associatif.

Cette inauguration était placée sous le signe du rassemblement, mais aussi et surtout, du devoir de mémoire, de la résilience et de la transmission. Car Alfred Nakache, ce nageur d’exception qui a cumulé les médailles et battu tous les records, a vu son destin brisé par la Seconde Guerre Mondiale, parce que « juif d’Algérie ».

« Nous avons fait le choix d’un équipement remarquable pour un territoire ambitieux et en devenir, a introduit Frédéric Lacas. Son emplacement est unique et va satisfaire aussi bien les scolaires que les habitants, sportifs et visiteurs. Il va profiter aux décennies à venir. » L’Agglo a aussi fait un autre choix, celui du nom qui « rend hommage à un grand homme et aux valeurs qu’il a portées : celles du travail, du courage, de la générosité, de l’espoir et de la résilience. » Ce destin rappelle aussi « l’horreur des camps de la mort et l’idéologie funeste qui a amené des hommes à accepter des atrocités ». Et de conclure : « Quand on est élus, tout est question de choix. Ils nous engagent et ont un supplément d’âmes lorsqu’ils connectent, comme ici, l’avenir à notre passé et délivrent un éternel message de résilience et d’espoir. »

« Il était héroïque, a estimé Carole Delga. Face à l’inhumanité de ses tortionnaires à Auschwitz, il a continué à nager. Son attachement à la liberté a été plus fort que tout (…). La famille Nakache Benayoun a un indéfectible espoir en la nature humaine, dans le potentiel humain. Continuez ensemble à défendre et faire vivre la devise républicaine, à construire, pour notre jeunesse, un avenir meilleur. Ne jamais oublier ce qu’a été la vie d’Alfred Nakache, son courage, sa soif de vivre et de résister aux pires atrocités, son refus de la fatalité. En la mémoire d’Alfred Nakache, je voudrais que la Méditerranée – qu’il a traversée et embrassée pour la dernière fois – soit une promesse de fraternité, un horizon enchanteur et non un tombeau. »

Même tonalité dans les propos de Bernard Auriol, qui après avoir rappelé qu’avec cet équipement, l’Agglo concluait le « plan piscines » initié en 2001, a précisé : « Ce troisième équipement aquatique est celui de tout le Sud-Biterrois. Le sport est un vecteur de rassemblement, de lien social, de connaissances, de rencontres. » Avant de revenir sur le parcours d’Alfred Nakache : « Cet homme a été banni et exclu de son sport parce qu’il était juif et sa famille a été assassinée. Ici, le combat continue tout le temps contre ceux qui veulent exclure et diviser notre France. Cet équipement doit le rappeler à travers ce nom ».

Bien sûr, la famille Nakache a pris la parole et dit toute son émotion d’être là. « Il est important d’être ici tant la mémoire d’Alfred Nakache nous ramène à l’essentiel. Cet homme avait un destin hors norme et un destin olympique si des barbares ne s’étaient pas mis sur son chemin, a lâché Laurent Benayoun. La transmission nous est chère de par nos origines qui mêlent les valeurs de la République que défendaient Alfred Nakache, banni par Vichy (…). On peut pardonner mais on oublie pas.(…). Alfred Nakache est un souvenir, une présence massive et rassurante. C’est une histoire, un sourire, une dignité, une envie de vivre qui nous honore et nous oblige. » Et son petit-fils de conclure par une citation de Camus : « La grandeur de l’homme réside dans sa décision d’être plus fort que sa condition ». Dont acte.

Revivez l’inauguration en images !

Vous voulez tout savoir sur le centre aquatique Alfred-Nakache ? C’est par ici !

Journal du Biterroisaquìaqui47journal
id porta. massa at velit, vel, Praesent amet, consectetur elit. odio