Violences, maltraitances : un SMS peut tout changer

Violences, maltraitances : un SMS peut tout changer

114, un SMS qui peut sauver des vies.
Le confinement accentue les risques de maltraitances envers les enfants et les violences conjugales.

En cette période si particulière d’isolement imposé, nous invitons chaque habitant de l’Agglo à redoubler de vigilance et ne pas hésiter à signaler toute suspicion de violence commise à l’encontre d’un enfant, d’un proche, d’une amie, d’une voisine…

Vous suspectez de tels actes, vous en êtes victime ou témoin, un réflexe : appelez le 3919 (femmes victimes de violences conjugales) ou le 119 (enfants maltraités ou témoins).

Des professionnels seront à votre écoute, du lundi au samedi, de 9h à 19h. L’appel est gratuit depuis tous les téléphones et n’apparaît sur aucun relevé téléphonique.

Vous pouvez aussi signaler anonymement et en ligne (24h/24, 7j/7) toute situation de violence sur la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr

En cas d’urgence, composez le 17.

De nouveaux dispositifs

Une victime peut se rendre dans la pharmacie la plus proche de son domicile, où elle sera accueillie et où l’alerte sera immédiatement donnée auprès des forces de l’ordre pour une prise en charge rapide. La personne peut prétendre sortir de son domicile pour aller faire des courses et remplir l’attestation en cochant la case correspondante. Toutefois, il ne pourra lui être reproché de s’être échappée sans attestation.

Vous pouvez également envoyer un SMS au 114 : cela évite d’appeler le 17 si vous êtes en danger et dans l’impossibilité de parler. Ce numéro d’urgence est habituellement utilisé par les personnes sourdes et malentendantes. Les services de police, de gendarmerie, le SAMU, ou les sapeurs-pompiers seront contactés.

L’Agglo réaffirme son soutien à ses partenaires locaux du CISPD qui œuvrent au quotidien dans cette lutte : France Victimes 34, Via Voltaire, CIDFF, Amicale du Nid, Amac, CSEB, Maison René-Cassin – Point d’accès au droit et médiation.

Une plateforme en ligne

Durant toute la période du confinement, la plateforme en ligne

arretonslesviolences.gouv.fr vous permet de signaler des violences, que vous en soyez victime ou témoin, et de bénéficier d’assistance et de conseils.

Elle est gratuite, anonyme, sécurisée et disponible 24h/24 et 7 jours sur 7. Elle assure un accueil et une orientation personnalisés.

Ce portail vous permet notamment de :
  • savoir si vous êtes concerné : des témoignages relatent des propos et comportements violents. Si vous vous y reconnaissez, vous pouvez en parler car la loi vous protège ;
  • savoir qui contacter, que vous soyez victime ou témoin : une personne de confiance, un médecin, une assistante sociale, la gendarmerie ou la police, une association spécialisée ;
  • savoir comment bien agir pour aider si vous êtes témoin ou confident ;
  • faire un signalement en ligne ;
  • apprendre à effacer vos traces de connexions selon le navigateur que vous utilisez.

Le site s’adresse également aux professionnels pour les aider à mieux repérer et prendre en charge les violences, avec la possibilité de télécharger des outils de formation spécifiques.
Journal du BiterroisSociétéAQUI45covid19victimeviolencesconjugales
vulputate, tempus massa quis Praesent sem, dapibus libero ut risus.